Évangéliser du Nord à l’Est – Former des disciples – Étendre l’Église

Édito

Par la grâce seule !

Le mot grâce est utilisé dans une multitude de situations. Pour évoquer la grâce présidentielle ou le cas d’une personne à qui tout réussit, en état de grâce, ou encore le fait d’obtenir l’indulgence de quelqu’un, de trouver grâce à ses yeux. On parle aussi d’une personne pleine de grâce pour désigner quelqu’un qui a du charme…

La grâce est une des qualités de Dieu, redécouverte par Luther il y a 5 siècles. Elle désigne sa bonté envers ceux qui méritent d’être punis. Librement, Dieu choisit d’accorder sa faveur à ceux qui ne la méritent pas. Quel cadeau ! Connaître la grâce de Dieu transforme les vies, comme celles de Julie et Pierre, qui l’ayant saisie lors d’une lecture de l’Évangile s’écrièrent : « Un poids vient de tomber de nos épaules ! »

Dieu ne fait aucune différence entre les hommes : tous, sans distinction, ont péché et ont perdu la beauté glorieuse dont Dieu avait revêtu l’Homme. Personne ne saurait prétendre être approuvé de Dieu, ni accéder à sa présence. C’est pourquoi Dieu offre à tous la possibilité d’être justifiés, c’est-à-dire déclarés justes, pardonnés, graciés. Ils reçoivent cette faveur comme un cadeau immérité de la générosité divine.

Comment est-ce possible ? Dieu ferme-t-il simplement les yeux sur nos offenses à sa justice ? Non ! Cela est possible parce que Jésus-Christ a accompli tout ce qu’il fallait pour nous libérer de notre châtiment. Il a pris sur lui la punition que méritaient nos péchés. Par la crucifixion, Jésus s’est offert en sacrifice pour nous purifier et nous accorder le pardon divin.

Qui a accès à ce pardon ? Tous ceux qui croient que Jésus est mort pour eux ! Une nouvelle extraordinaire pour celui qui se sait coupable et le reconnait !

À l’occasion du 500e anniversaire de la Réforme, l’équipe France Pour Christ, reconnaissante pour la grâce de Dieu, souhaite faciliter la découverte ou la redécouverte du précieux message transmis par Luther.

Jeannot Gauggel